Questions fréquentes

Les gazons artificiels Grasslook® sont livrés en rouleaux et ont une largeur standard de 4m ou 2m (longueur au choix), à l’exception de Grasslook® Prestige, qui est également disponible en largeurs de 1m et 3m (coût supplémentaire de la coupe en largeur de 1m et 3m : 3 € TTC /m²).

Pour les applications d’une largeur supérieure à 4 m, nous recommandons de coller les tapis ensemble (pratiquement sans soudure) à l’aide d’un ruban adhésif simple face ou d’un ruban adhésif spécial combiné à un adhésif à deux composants.

Tous nos gazons artificiels bénéficient d’une garantie de 10 ans, couvrant à la fois les décolorations (dues aux rayons UV, par exemple) et les défauts de fabrication. En raison de l’utilisation, cette garantie est dégressive (10% par an). Pour éviter les problèmes et les tracas ultérieurs, nous contrôlons également chaque m² de gazon artificiel avant qu’il ne quitte nos locaux.

Pour ancrer le gazon artificiel dans votre jardin, vous placez un poteau d’ancrage (ecopic) dans le sol tous les ± 1m le long du périmètre. D’autres possibilités d’ancrage (surface pavée) sont le collage à la surface (sur une surface plane), l’ajout de poids au gazon artificiel, comme des bacs à fleurs (intéressant pour les terrasses) ou le ponçage du gazon artificiel avec du sable de quartz calibré séché.

Les gazons artificiels Grasslook® ne nécessitent aucun entretien particulier. Une fois installé, il n’y a pratiquement aucun souci à se faire, à l’exception de l’enlèvement des feuilles (qui peut se faire avec un râteau de jardin ordinaire ou un aspirateur à feuilles, etc.) Les petits déchets organiques se dissolvent naturellement et sont ensuite emportés par la pluie.

Tous nos gazons artificiels permettent une pénétration de l’eau à 100% (60 litres / par minute / par m²). Toute l’eau qui tombe sur le gazon disparaît dans le sol par les perforations de la face inférieure du tapis. Une règle simple : si l’eau peut s’écouler facilement maintenant, elle le fera aussi après l’installation du gazon artificiel.

Sur les toits-terrasses ou autres surfaces pavées, l’eau suit la même pente que précédemment jusqu’au drain existant.